Rechercher  

Le Fâ

Après 2000 ans de mystère, un site gallo-romain livre ses secrets

2007 0667

 

Novioregum ? 

Une ville portuaire gallo-romaine

 

La commune de Barzan située en Charente-Maritime (2km de Talmont,

10 km de Royan, 36 km de Saintes) abrite une agglomération antique particulièrement remarquable : 

le Fâ, ancienne ville portuaire gallo-romaine des 1er et IIIe siècle après Jésus-Christ. Enigme archéologique non résolue, celle-ci pourrait être la ville de Novioregum*, décrite dans les textes antiques. Nichée dans la conche ouverte sur le fleuve que forme la baie de Chandorat, cette ville dort aujourd’hui sous 40 hectares de champs cultivés.

 

1975, une année clé…

 

Découverte dans les années 75 et 76 par le prospecteur aérien Jacques Dassié (Aupert P. et Dassié J. 1997-1998), la ville fait aujourd’hui l’objet de différents programmes de recherches archéologiques.

 

Jacques Dassié, archéologue et passionné d’aviation raconte :

« Tout y était : la « Grande Avenue », qui reliait le Fâ à un autre groupe de temples, les temples de La Garde, de grands magasins de stockage (les horrea), dont la seule présence impliquait l'existence d'un port, ainsi que « l’Avenue du Port », bordée d'ensembles monumentaux, aboutissant à la zone portuaire. Autour du Fâ et de son temple, un immense double péribole montrait ses salles multiples et sa colonnade intérieure, entourant le sanctuaire.
Sur plus d'une centaine d'hectares, la ville était là, découpée en jaune d'or sur fond de céréales vertes.


Toutes ces découvertes ont été complétées au cours de l'exceptionnelle sécheresse de 1976, puis au cours de chaque année favorable, depuis plus de vingt ans. »


 

Une agglomération de 40 hectares

 

Il s'agit d'une agglomération santone à 2 kms de l'estuaire de la Gironde qui lui a conféré un rôle portuaire de premier rang. Lieu d'échanges et de transbordements des marchandises et des minerais, sa taille et son organisation urbaine s'apparentent aux capitales régionales Bordeaux, Poitiers, Saintes.


Entouré d’un croissant de collines descendant en pente douce vers la Gironde, le site qui offre par ailleurs un magnifique point de vue sur l’estuaire, pourrait avoir été implanté sur un axe côtier reliant Saintes à Bordeaux.


 

|  Envoyer à un ami  |  Imprimer  |